INFOS

Les jockeys sur la touche

NEWS 

 
Joints par téléphone, voici des nouvelles de quelques jockeys accidentés, nous leur souhaitons un rapide et bon rétablissement. 
 

DAMIEN ULINSKI :

Tombé à Bordeaux en début de semaine (11/10), Damien s’est fait opérer hier matin. Pensant à un simple hématome, il est rentré chez lui en voiture après les courses. Ce n’est que dans la nuit que la douleur s’est réellement déclarée. Celle ci devenue insupportable, il s’est rendu aux urgences. Bilan : fracture de la malléole. 6 à 8 semaines seront nécessaires à son rétablissement. Bon courage et à bientôt sur les hippodromes. 
 

BENJAMIN DROUIN : 

Arrêté depuis le 25 septembre, Benjamin souffre d’une entorse au genou et de ligaments abimés à l’aine. Tombé à Landivisiau, ce jeune jockey a monté la course suivant sa chute. Ce n’est que dans la voiture sur le retour, qu’il commence à souffrir. Urgences et médecin traitant décèleront les traumatismes du sportif le lendemain. Passionné et motivé, il a hâte de remonter en course. La visite de contrôle d’aujourd’hui prolonge son arrêt d’une semaine avant de reprendre l’entrainement. Bon courage !
 

GEOFFREY RE : 

Après 6 semaines d’arrêt, Geoffrey se remettra en selle à l’entrainement ce lundi chez Guy Cherel. Pour rappel, une chute à Auteuil lui avait valu des blessures aux deux genoux. Bon retour !
 

FRANCK MOURARET : 

Une chute à Pau l’hiver dernier. Résultat : une luxation du fémur et une fracture de la tête du fémur. Franck aura besoin de 10 mois de convalescence dont 1mois et demi de rééducation au centre de Cap Breton.… mais le retour est proche, Il devrait reprendre l’entrainement le mois prochain. Monter en course se profile mi novembre. Bon retour !
 

MATHIEU ANDROUIN :

Tombé à Châteaubriant le 09 septembre dernier, Mathieu s’est fait opérer dès le lendemain d’une fracture ouverture de la main. Malheureusement lors de l’opération, les dégâts au niveau des ligaments et des tendons étaient plus importants que souhaités. Une chirurgie précise a permis de réparer les traumatismes. Une radio de contrôle récente a confirmé la bonne réparation des os mais les sensations dans les doigts de Mathieu sont encore faibles, ce qui implique un prolongement de sa convalescence.  
 
 

Fil Actualités